top of page
  • Photo du rédacteurMe Christine Halluent

Dédommagement pour dommages matériels : comment les assureurs l’évaluent-ils ?

En cas de dommage matériel sur votre véhicule après un accident. Comment les assureurs procèdent-ils pour l’évaluation ? Éléments de réponse avec Christine Halluent, avocate à Chastre et à Limal.



Comment les assureurs évaluent-ils les dommages matériels ?


Après un accident de la route, les assureurs utilisent plusieurs méthodes pour évaluer les dommages matériels. Ils vont d’abord déterminer si le véhicule peut être réparé ou s’il s’agit d’une perte totale. En cas de perte partielle, l’indemnité se base sur le coût des réparations. Elle permet au propriétaire du véhicule de le remettre dans l’état dans lequel il était avant l’accident. La perte totale signifie que le véhicule ne peut pas être réparé. L’indemnité se base sur la valeur de remplacement. Un montant équivalent à valeur du véhicule avant accident est estimé. À ce chiffre, est soustraite la valeur de l’épave.


Pour évaluer l’étendue des réparations et fixer les divers montants, les assureurs font appel à des experts automobiles. Ces professionnels sont chargés d’évaluer l’étendue des dégâts. Ils examinent les dommages visibles ainsi que les dommages cachés qui ne se voient pas au premier coup d’œil.

 

Qu’est-ce qu’un dommage matériel ?


Le dommage matériel concerne essentiellement votre perte financière liée aux dégâts ou à la perte de votre véhicule : frais de réparation, achat d’un nouveau véhicule, frais de financement de ce dernier, taxe de mise en circulation, frais de location d’un véhicule de remplacement, chômage d’attente pour compenser l’indisponibilité de votre véhicule, frais vestimentaires, frais médicaux et pharmaceutiques… Comme expliqué plus haut, l’évaluation du dommage matériel s’opère sur base du rapport d’expertise de votre véhicule établi par un expert mandaté par votre assureur RC auto et des règles particulières d’indemnisation.

 

Dommages matériels : évaluation de la valeur de remplacement d’un véhicule


La police d’assurance « Dégâts matériels » ou « Omnium » spécifie comment est évaluée la valeur de replacement d’un véhicule en cas de perte totale. Les compagnies ont recours à différentes méthodes :


Selon la valeur actuelle : Cette estimation est réalisée au moment de l’accident et prend en compte divers facteurs comme l’ancienneté du véhicule, le nombre de kilomètres parcourus, le prix potentiel de revente, ainsi que la condition générale de la voiture avant l’incident.


Selon la valeur dégressive : Cette méthode de calcul est connue dès la signature du contrat. En règle générale, l’amortissement de la valeur du véhicule se base sur son âge et une réduction annuelle suivant un pourcentage déterminé. Un tableau décrivant la dépréciation annuelle de la valeur de votre véhicule est habituellement inclus dans votre contrat d’assurance.


Il est important de se souvenir que toute indemnisation versée par votre assureur sera minorée du montant de la franchise stipulée dans votre contrat.

 

Vous êtes à la recherche d’une avocate pour faire reconnaitre vos droits à la suite d’un accident de la route ? Contactez Maitre Christine Halluent.

 

 

4 vues0 commentaire
bottom of page